Français



Lundi 3 septembre

"Que pensez-vous du racisme et de la police ? Je pense que la police ne fait pas assez-bien son travail !"

***AU JOUR LE JOUR***AU JOUR LE JOUR***AU JOUR LE JOUR***
Liste des articles du jour.

Éditorial · Évènements · Déclaration finale · Rédacteurs hésitants · Mary Robinson · droit de parole des ONG · Stéphane Boutas · Vidéobite · Caucus Européen · Pascal Doriguzzi · Des opposants · Le protocole des sages de Sion

Éditorial

Acta est fabula

"Le Forum des ONG de Durban accuse Israël de génocide" titrent les dépêches de presse internationales de ce mardi soir 3 septembre. La presse fait déjà porter aux ONG la responsabilité de textes que celles-ci n'ont même pas encore lu. Les documents finaux ne seront distribués que demain. Leur présentation officielle aura lieu à dix heures devant l'assemblée plénière de la Conférence Gouvernementale. Israël, les Etats-Unis et le Canada ne seront pas de la partie. Ils ont annoncé dans la soirée qu'ils se retiraient. De leur côté, de nombreuses ONG ont d'ores et déjà refusé d'endosser les documents finals. Ainsi SOS-Racisme, Amnesty International et la Fédération Internationale des Droits de l'Homme, le caucus Juif. La liste ne cesse de s'allonger. Le caucus des ONG d'Europe centrale et orientale a distribué un texte condamnant les documents finaux du forum des ONG. Ce texte a été signé par des dizaines d'ONG originaires de l'Europe de l'Est mais aussi des Etats-Unis, du Danemark et de la Suède. Au total une cinquantaine de pays. Le caucus européen est profondément divisé entre partisans et opposants du document final. Selon des sources bien informées, le Comité de Direction International aurait précisé, dans une note de la déclaration finale, que dans la mesure ou les textes du forum des ONG incluent la voix des victimes, ils peuvent refléter des opinions contradictoires.

Quel carnage, quel gâchis d'énergie et d'espoir ! Car enfin, la déclaration qui a été communiquée dès ce soir à Mary Robinson, contient beaucoup de choses excellentes sur des questions comme celles de l'esclavage, les droits des minorités, la discrimination sexuelle et la pauvreté. Ces questions éminentes sont prises en otage par une série de passages litigieux. Ce qui pose problème, c'est que dans le document final, un seul Etat est l'objet d'un traitement particulier : l'Etat d'Israël. On ne lit rien sur l'Inde et ses intouchables Dalits, rien sur tel pays européen et sa politique de l'immigration. Mais on y lit qu'Israël est "un Etat raciste", "coupable de perpétrer des actes de génocide (...) et de se livrer à des opérations d'épuration ethnique". La vieille équation 'sionisme = racisme' de la résolution de l'ONU de 1975* qui a légitimé dans l'ordre politique international l'antiracisme antisémite s'y retrouve également : le sionisme est qualifié de "doctrine raciste qui vise à promouvoir la domination raciale d'un groupe sur un autre". Dans la foulée, le texte demande l'établissement "d'un tribunal international" chargé de "juger de l'ensemble des crimes contre l'humanité commis par Israël".

La "longue marche vers Durban" dont parlait, pleine d'espoir, Mary Robinson lors de l'ouverture du forum des ONG, mardi dernier, s'achève sur un fiasco. Hélas, la conférence n'a fait que rouvrir ces blessures dont Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies, espérait que la Conférence permettrait de les "guérir". La troisième Conférence mondiale de l'ONU contre le racisme achoppe, comme les deux précédentes tenues à Genève en 1978 et 1983, sur la question du Proche Orient. C'est à nouveau la logique de la confrontation, des accusations mutuelles et des déclarations enflammées qui a prévalu a Durban. On a volé la conférence des 3.500 délégués venus des quatre coins du monde. Ne va-t-on pas aussi volé leur confiance en l'ONU ? Acta est fabula, la pièce est jouée...

* Révoquée par l'ONU en 1991.

Mellouki Cadat



Évènements du jour.

Déclaration finale du Forum des ONG

La déclaration finale du Forum des ONG sera présentée mardi 3 septembre, à 10 heures, devant l'Assemblée Plénière de la Conférence Gouvernementale par Myrna Cunningham, membre du Comité de Direction International. Elle disposera d'un temps de parole de 15 minutes.



Rédacteurs hésitants

Selon des sources bien informées, certains des rédacteurs des documents finaux de la Déclaration finale du Forum des ONG envisageraient de se distancier de ces textes - à l'exception du préambule - du fait des passages litigieux qu'ils contiennent. Les rédacteurs sont techniquement responsables de la formulation des textes du Forum des ONG.

Mary Robinson : Pétition sur le droit des Travailleurs Migrants.

Mardi 9 septembre à 9 heures 45, Mary Robinson, Haut Commissionnaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, reçevra une pétition relative aux droits des travailleurs migrants. Elle sera remise par monsieur Abdou Karim Sané, président d'une association africaine de Hanôvre (Allemagne), la Freundeskreis Tambacounda* .

* Association pour la médiation de la culture africaine et la promotion de projets de développement en Afrique. Pour plus de renseignements sur l'association, visitez son site : http://www.africa-info.de/.

Conférence Gouvernementale : droit de parole des ONG

Mardi 4 septembre, les ONG obtiendront peut-être des temps de parole au cours des travaux de la Conférence Gouvernementale. Ceci, dans le cadre de la discussion de paragraphes spécifiques des textes provisoires soumis aux gouvernements.

.

Stéphane Boutas : rencontrer des gens du monde entier.


Stéphane Boutas, étudiant de DEA à Grenoble se retrouve bien surpris dans la Conférence de Durban. Il est arrivé ici un peu par hasard, dans le cadre d'un mémoire sur l'ONU. Ce qui l'a frappé ? Bien sur la discussion des problèmes liés à l'esclavage et au Proche Orient. La Conférence, c'est surtout pour lui de s'ouvrir au monde. Rencontrer des gens passionnants de la société civile internationale

Vidéobite du jour :


Stéphane Pocrain : Durban est un premier pas vers des alliances antiracistes mondiales.

Pour Stéphane Pocrain, de Diaspora 2000 Afrique, la Conférence contre le racisme de Durban, gérée de bout en bout par l'ONU, témoigne de la faiblesse du mouvement antiraciste, très institutionnalisé, dans la société internationale. Stéphane souligne, en contraste, la force autonome du mouvement antimondialiste exprimée lors du récent G8 en Italie.

Cliquez ici pour lancer la RealVidéo.

Vous n'avez pas le lecteur RealPlayer?

Caucus Européen: divisions entre noirs et blancs ?

Réunion houleuse du Caucus Européen cet après-midi dans le Durban Exhibition Centre. Problèmes de prise de parole et de traduction. Opposition politique entre organisations noires et migrantes et organisations 'blanches'. Après quelques péripéties liées au manque de salle, les membres du caucus se retrouvent sur la pelouse extérieure. Là, le groupe se partage, apparemment sans concertation, en deux. Les représentants d'organisations de noirs et de migrants en Europe, originaires de pays divers, tels que les Pays-Bas, l'Angleterre et la France, se réunissent à part pour déterminer leur position à l'égard du reste du caucus. Objet du litige : il est double. D'une part l'affirmation de l'exclusion des organisation noires des processus de décision du caucus, d'autre part le soutien aux documents finaux du Forum des ONG tels qu'ils seront présentés le mardi 4 septembre à l'Assemblée Plénière de la Conférence Gouvernementale.


Pascal Doriguzzi : Un plan de développement économique massif pour l'Afrique.

Ayant été un membre fondateur d'S.O.S. Racisme France en 1985, je suis passionné par la Conférence de Durban et ses "effets collatéraux". Une proposition me semble intéressante en particulier : obliger les pays enrichis par la traite des humains et l'esclavage à indemniser le descendants d'esclaves. L'idée est bonne car elle oblige les pays les plus puissants de la terre à regarder leur histoire en face. Mais dans la pratique cela aboutira au mieux saupoudrage de quelques dollars US, ressemblant comme deux gouttes d'eau à de la charité, et non à une réparation. La Conférence de Durban doit faire la proposition suivante : l'indemnisation des descendants d'esclaves doit consister à rendre à l'Afrique l'énergie à elle dérobée par des siècles de pillages. Il s'agît d'un plan de développement économique massif, sur trois décennies, intégrant le continent dans l'échange mondial en lui accordant un statut de "nation la plus favorisée". Les descendants d'esclaves qui le décident seraient réinstallés dans leurs contrées d'origine, et aidés par le pays de transit pendant une génération ­ qu'est-ce comparé à cinq siècles d'exode ? -, afin de régénérer l'Afrique de leurs forces vives. Les pays les plus puissants de la terre, qui se sont construits au départ grâce à l'esclavage, réaliseront alors une vraie réparation. Les militants, l'ONU, et la Conférence de Durban rendraient ainsi le plus bel hommage aux esclaves : transformer l'injustice en héritage !

 

LE CAUCUS EST-EUROPEEN PREND LA TETE  DES OPPOSANTS A LA DECLARATION FINALE

Une cinquantaine d’associations du Forum des ONG ont lance une pétition de protestation   Le caucus des ONG d’Europe centrale et orientale se sont réunis le 3 septembre pour adopter une déclaration se démarquant du texte final du forum des ONG. Les participants ont constate que “le processus de compilation et d’adoption de la Déclaration et du Programme d'action (...) n’a été ni transparent, ni démocratique et (qu’il) a permis des violations de procédure”. C’est pourquoi  ils estiment que le document ne peut pas être considéré comme adopte . Ils pensent aussi que le langage de certains paragraphes “extrêmement intolérant, irrespectueux, est contraire a l’esprit de la Conférence”. Toutefois, ils expriment leur volonté de continuer a travailler sur les aspects positifs du processus préparatoire du WCAR et du Forum. Dans un addendum, ils s’estiment “profondément offenses du fait qu’un des pires dictateurs du monde contemporain, particulièrement connu pour ses atteintes graves aux Droits Humains, aient été invite a s’adresser a cette assemblée mondiale des ONG”. Des représentants d’ONG d’Europe de l’Ouest et des Etats Unis sont venus demander a la réunion d’ouvrir la motion a toutes les associations du forum qui partagent ce point de vue. Cette déclaration a été renommée comme “déclaration commune du caucus d’Europe centrale et orientale et autres ONG". Ces dernières comprennent, entre autres, l’International League for Human Rights (USA), the United Nations Associations de Suède et du Danemark, le Swedish Helsinki Comitee... D’autres ONG ont déjà exprime leur désir de s’associer au texte protestataire.

LE PROTOCOLE DES SAGES DE SION REPARAIT AU WCAR

  Shimon Samuels, du Centre Simon Wiesenthal, a proteste devant Mary Robinson contre le fait que le célèbre pamphlet antisémite ait tee vendu librement pour 20 rands pendant le forum des ONG et la conférence intergouvernementale. Il pouvait se trouver apures des représentants de l’Arab Lawyer’s Union  et de plusieurs autres individus. L’Arab Lawyer’s Union s'était déjà fait remarquer en distribuant des dessins clairement antisémites reprenant la vieille caricature du “juif type” au nez proéminent, qui firent les beaux jours de la propagande nazie. Le Protocole des Sage de Sion, écrit datant de la fin du XIXe siècle, reste le grand classique de l'antisémitisme européen, reprenant toute l’imagerie du Juif malfaisant pratiquant le sacrifice humain et visant le pouvoir total sur le monde. L'édition spéciale vendue au WCAR contenait une nouvelle introduction au discours islamiste délirant, décrivant les Juifs comme “criminels professionnels de l’Histoire”, et Israël comme “une tumeur cancéreuse mortelle”, et “ennemi satanique”. En outre, il nie l’existence de l’Holocauste. Imprime en Iran, cet  écrit est interdit en Afrique du Sud. Mais la loi du pays ne peut pas s’appliquer sur la l’ICC, déclarée “territoire international ” pour la dure de la Conférence. Un symbole malheureux de plus pour une assemble mondiale antiraciste...


Contributions de tiers :

Faites-nous parvenir vos contributions, commentaires ou remarques : francais@icare.to

C'est tout pour aujourd'hui !

Bien à vous,

Toute l'équipe Nouvelles d'ICARE à Durban.


Restez informé !

N'hésitez pas à vous abonner à la liste de discussion NU. Rejoignez les 700 ONG et individus du monde entier qui y participent déjà à un débat à l'échelle mondiale sur la Conférence Mondiale contre le Racisme. Envoyez, pour vous abonner, un e-mail à info@icare.to avec pour sujet :´subscribe un-discussion´.